La course totale

Publié : Le 16 Juin 2016 à 12:11
Écrit par
Article vu : 255 fois
La recherche du mouvement le plus efficient conduit à revoir ses foulées et l'ensemble de sa gestuelle pour arrêter de subir et exploiter la dynamique

La régularité : la clé de la progression

En course à pied, le résultat recherché est la foulée la plus efficiente possible, c'est à dire efficace et économique. Cela passe par la combinaison d'élasticité, coordination.

Les tireurs à l'arc répètent au quart de millimètre le même geste pour décocher chaque flèche.  Pourquoi ? La moindre variation a une conséquence sur la trajectoire de la flèche et donc sur le résultat.

Comment obtenir la gestuelle la plus efficiente possible ?
Pensez aux karatékas qui maitrisent avec finesse les techniques pour impacter l'objet avec (en concentrant l'énergie en 1 point) et avec une vitesse suffisante pour ne pas subir la résistance de cet objet, ce qui conduit celui-ci à se briser.
L'onde de résistance du sol est aussi votre ennemie en course à pied. Il existe des solutions pour limiter son impact sur votre corps et c'est l'objet de l'article.
 
Une foulée se décompose en 3 étapes :
1. La chaussure entre en contact avec le sol
2. La chaussure applique une pression pour décoller
3. La chaussure n'est pas en contact avec le sol.

On distingue 2 manières de courir : laquelle adopter ?

Celle qu'il faut oublier le plus rapidement possible, et pourtant c'est celle qui est acquise dans la conscience collective, et que les marques de chaussures super-amortissantes cultivent encore au 21e siècle !
1. Jambe droite, le talon entre en contact avec le sol puis le plat du pied heurte le sol
2. Le pied déroule jusqu'à ce que l'avant exerce une poussée
3. La chaussure est en suspension

Pas bien !
L'onde de choc n'est pas amorti et se propage dans les chevilles, genoux, hanches, vertèbres…

"La bonne méthode de course à pied"

L'autre méthode, est issue des chaussures minimalistes. L'approche est plus globale, commençons par le haut du corps :


- Sommet de la tête comme tiré vers le haut ;
- Buste légèrement en avant ;
- Bras le long du corps et avant-bras à 90°, mains ouverte avec doigts orientés vers là où vous allez (ça c'est issu du Qi Jong et ça sert à libérer l'énergie).

L'importance de la pointe des pieds dans le mouvement de course

Passons au bas du corps maintenant :
- Pose du pied à plat ou légèrement par la pointe ;
- Amortissement qui sollicite la zone de la voûte plantaire (et le mollet !)
- Le talon effleur le sol ;
- La poussée se fait par la pointe et qui cherche à pousser le sol vers l'arrière, un peu comme la poussée avec une trottinette
- Suspension, vous pouvez gagner de l'amplitude en cherchant à lever légèrement les genoux. Vous pouvez libérer votre mouvement en cherchant à avoir les pointes de pied légèrement vers le haut.

Les éducatifs :

Si l'on ne dispose pas d'une chaussure minimaliste, préférer une paire avec peu de différence de hauteur entre le talon et l'avant. Un changement réussi devra être progressif, car c'est un changement total, et les muscles sont sollicités différemment.

Progressivement donc :
- Se grandir ;
- Se gainer ;
- Passez en mode course aérienne ;
- Poser pied à plat, pousser "trottinette".

Poids du corps vers l'avant, cadence rapide, pas légers.

Comparatif amplitudes de mouvement (en anglais)

Les éducatifs

Publicité de nos partenaires e-commerce :

25,00 €
89,86 €
90,89 €

Sports Aventure : Ceinture de course à pied Slimbelt

Articles en rapport